Plein les yeux

Réalité virtuelle

Même si la première version date des années soixante, c’est dans les années quatre-vingts et quatre-vingt-dix qu’on a commencé à voir de la réalité virtuelle (pas avec une petite pilule).  La RV nécessite une paire de lunettes qui englobe complètement la vision.  Le but étant d’être plongée en immersion totale dans un endroit où vous n’êtes pas réellement. Rappelons le projet de Google, la CardBoard qui vous permet d’utiliser une application Android avec votre téléphone mobile pour voyager virtuellement tout en se déplaçant dans l’espace.

3D

Dans le contexte, résumons en expliquant que la 3D est la technique de perspective qui donne un effet (simulation) de 3 dimensions à une image/vidéo.  On utilise la 3D pour incorporer du contenu dans la réalité virtuelle, augmentée ainsi qu’avec l’hologramme.

Hologramme

L’hologramme lui, une réelle image 3D. À l’origine crée via la réflexion de faisceaux laser.  Il est souvent reproduit à l’aide de miroir sans teint ou même de fabrication maison avec une tablette ou un téléphone mobile (et pas besoin de lunettes).

Réalité augmentée

J’ai gardé le meilleur pour la fin bien sûr.  La réalité augmentée et la réalité mixte consistent à mixer le monde réel avec des éléments virtuels. Les applications de cette technologie sont multiples. Elle permet de rajouter des informations, qu’elles soient d’ordre instructif ou technique dans le monde qui nous entoure. Simulé en 1984 dans Terminator.

La réalité augmentée se prête parfaitement à la valorisation du patrimoine et à l’aide à la maintenance dans l’industrie. En effet, la réalité augmentée permet aussi bien de découvrir un château tel qu’il était à l’époque, que de réparer une voiture ou en expliquer son fonctionnement.  Comme dans les films, on peut maintenant utiliser la réalité augmentée pour utiliser son ordinateur sans écran ou essayer de nouveaux meubles dans la maison avant de les acheter.  Voyez cette vidéo pour une petite démo.

InternetSucces de votre projet de site Web Internet